Woke / wokisme

Woke et wokisme sont employés régulièrement, notamment à la télévision ou dans les journaux. Mais que signifient-ils ?

Il y a encore quelques années, woke et wokisme étaient des mots totalement inconnus. Récemment, l’utilisation de ces deux termes a explosé. Regardons ensemble leur signification.

stay woke
Crédit : www.epictop10.com

Commençons par le mot woke. Ce dernier vient du verbe anglais «to wake» qui veut dire «éveiller». Être «woke» c’est donc être «éveillé». Mais dans le sens «être au courant» ou «être sensibilisé» comme dans la phrase «être éveillé au danger».

Sauf qu’ici on l’utilise pour se dire éveillé aux injustices sociales, notamment le racisme, les causes LGBT ou le droit des femmes. Il décrit une pensée qui réclame moins d’injustices et plus d’égalité entre les individus.

Le terme woke a notamment été popularisé par les mouvement «mee too» et «black lives matter» qui ont soulevé de nombreuses questions et fait réagir dans le monde entier.

Cependant, woke a rapidement été tourné de manière péjorative. Notamment avec l’apparition du mot wokisme. Ce dernier est utilisé par ceux qui ont voulu dénoncer les revers de la pensée woke.

En effet, les opposants de cette pensée lui reprochent son coté moralisateur et bien pensant. Au même titre que son coté donneur de leçons envers une partie de la population qui, bien que ne niant pas les injustices sociales, ne s’estime pas responsable. Dans les pires cas, les opposants dénoncent des formes de censure et de «cancel culture».

De plus, il n’est pas rare que «wokisme» soit employé à tort et à travers, notamment dans les débats politiques. On l’utilise ainsi communément pour discréditer les idées de son adversaire, sans réel rapport avec le mouvement original qui a donné naissance au mot wokisme.

Il n’est pas rare à présent de voir que ceux qui utilisent le mot wokisme n’ont qu’une vague idée de l’origine de ce mot, voire l’ignorent totalement